TaeKwonDo Sarreguemines

Reprise des entrainements

Merdi 4 septembre 2018 cours adultes


Mercredi 5 septembre 2018 cours enfants

HAPKIDO SARREGUEMINES

HAPKIDO

La voie des énergies unifiées

L'Hapkido

L'Hapkido est un art martial d'origine coréenne qui fonde sa pratique sur une connaissance métabolique du corps humain poussée permettant une appréhension autant physique que psychologique et énergétique du combat. Il correspond à l'étude de l'ensemble des techniques et connaissances en matière de contrôle sur les articulations du corps, notamment l'action conjuguée sur les tendons, les muscles, les techniques d'étranglement respiratoire et sanguin ainsi que les frappes directes sur les points vitaux du corps. La recherche du placement optimal et l’utilisation de l’énergie de l’adversaire en font une pratique accessible à tous. L’Hapkido forme un système complet de défense. Il est à ce titre enseigné couramment dans les forces de police coréenne.

Le club de Taekwondo de Sarreguemines: Section HAPKIDO Le club de Taekwondo de Sarreguemines: Section HAPKIDO

Historique de l'Hapkido

L'Hapkido est un art martial coréen qui ressemble, par le nom et les techniques, à l'Aïkido japonais. L'Hapkido a été créé en 1948 par Choi Young Shul. Ce dernier, né en Corée en 1904 (certaines sources indiquent 1890), pratique différentes disciplines coréennes de combat avant de se rendre au Japon. C'est là que, de 1919 à 1946, il étudiera au sein de plusieurs écoles de Jû Jutsu et d'Aïki Jutsu (ancêtre de l'Aïkido). Il devient notamment le disciple du maître Takeda Sokaku (1858-1943), fondateur de l'école Daitô d'Aïki Jutsu. Takeda a également pour disciple Ueshiba Morihei (1883-1969), le futur fondateur de l'Aïkido. En 1946, Choi est de retour en Corée. Il commence alors à élaborer un style personnel , synthèse de Jû Jutsu, d'Aïki Jutsu et de diverses méthodes coréennes. Il donne à ses premières recherches les noms de Yu Kwoon Sool, Yu Sool, Ho Shin Sool et enfin Bi-Sool. Le terme Yu Sool était le nom d'une ancienne méthode coréenne dite méthode passive, dans laquelle on laissait toujours la première initiative à l'adversaire. en 1948, prenant modèle sur son ancien condisciple, Ueshiba Morihei, Choi Young Shul donne à sa méthode le nom définitif de Hap-Ki-Do, la Voie des Energies Unifiées.
L'Hapkido se divise de nos jours en quatre styles majeurs :
- Le style traditionnel de Choi Young Shul;
- Le style dur, créé par Han Bong Sool repose sur des techniques de percussion et intégre un grand nombre de coups de pied issus du Taekwondo;
- Le style intermédiaire, créé par Nathan Chow, associe des techniques d'Aïki-Jutsu et de Taekwondo;
- Le style souple, créé par Joshua Johnson en 1968, est influencé par trois styles chinois, le T'ang-Lang-K'iuan (Boxe de la mante religieuse), le Pai-Hao-K'iuan (Boxe du héron blanc) et le Wing-Chun-Kuen (Boxe du printemps qui chante).
Nos remerciements au site http://www.webmartial.com/hapkido.htm pour ces informations

Les trois principes de base

L'eau (Yu) : Savoir s'adapter aux différents adversaires de manière changeante et fluide et ne pas être rigide.
Le cercle (Won) : Absorber la force de l'adversaire pour mieux pouvoir le diriger là où on le désire, savoir ne pas opposer la force contre la force mais utiliser la force de son adversaire et le joindre à la notre pour une meilleure efficacité.
L'harmonie (Hwa) : Entre en complète harmonie avec son opposant afin de mieux déceler ses intentions pour pouvoir lire en lui et anticiper ses éventuelles attaques.
Selon le concept asiatique, toutes entités vivantes sont énergies vibrantes et coexistantes sur des plans similaires ou différents. Étudier et comprendre ces énergies, les harmoniser afin de pouvoir les utiliser pour réaliser un équilibre physique, mental et spirituel entre l'homme et le cosmos, voilà le véritable esprit de l'Hapkido.

Les neufs règles

Elles sont affichées dans toutes les salles d'hapkido au vu de tous et doivent être respectées et connues de tous les disciples.
HYO DO HYO DO : Respect envers la famille et ses parents
HU AE : Fraternité; avoir toujours de bonnes relations avec ses semblables
SIN AE : Loyauté envers son Maître, son école, et ses amis
TCHONG SONG : Patriotisme
KYOM SON : Humilité
CHI SIK : Connaissance; être studieux et apprendre pour améliorer ses connaissances
TCHONG LYOM : Intégrité
CHONG AE : Justice; respecter ses engagements
YONG MAENG : Courage; aller contre toutes sortes d’injustices

Copyright "TaeKwonDo Sarreguemines" 2008, tous droits réservés by SICLARI Dominique